Aller au contenu

ARTHERAPIE et MUSICOTHERAPIE Une expérience à tenter...

Retour à la galerie

Commentaires (0)

Nombre de consultations : 212

Publié le

Signaler cet article

 

ARTICLE EN COURS DE REDACTION.............................................................................................................................................................................................

 

ARTHERAPIE et MUSICOTHERAPIE

Une expérience à tenter... si vous souffrez dans votre corps et/ou dans votre âme. Si vous êtes en quête d'une plus grande ouverture, d'un plus grand épanouissement...

Ce que je vous propse ne présente aucun danger. Au contraire, l'observation appliquée de mes tableaux est bienfaisante. Mon esprit est positif et réglé par les trois B, comme je vous en ai déjà parlé: le BEAU, le BON et le BIEN de tous. Pas de violence ni d'agressivité ! Votre  implication et votre discernement sont essentiels car il s'agit d'un dialogue, d'un échange, que vous pouvez à chaque instant refuser et interrompre.

PEINTURE ET MUSIQUE font bon ménage. Personnellement, j'apprécie beaucoup de faire de la peinture en écoutant de lamusique. Ce sont deux arts qui se complètent et un bon choix peut produire un mariage merveilleux. Se remplir de beauté les yeux et les oreilles, quel bonheur ! A vous de jouer !

 

1. Installez-vous confortablement dans un fauteuil-relax, au calme et dans une lumière tamisée, en gardant les yeux mi-clos. Essayez- de faire le vide dans votre tête…

2, Sur un écran, faites défiler très lentement une série de mes tableaux. Par exemple ;

- Paris et villes d’Europe

- Nocturnes

- Fleurs

- Flammes

- Dessins au crayon : Noirmoutier, Laval, la Mayenne

Bien entendu, vous avez le loisir de choisir d'autres peintures. Ce qui me semble primordial, c'est d'opter pour des peintures non tourmentées, violentes ou agressives. Les miennes ont la particularité d'être sereines et limpides. Sentez-vous inspiré par ce qui est devant vos yeux.

 

3. Voyage en musique. Accompagnez le visionnage avec par exemple une des musiques suivantes :

- musique solfeggio (reconnue pour ses effets)

INSTRUMENT SEUL

- muique celtique pour harpe

- Der Fluyten Lust Hot, (flûte à bec) de Jacob Van Eyck

- Suites pour violonvelle de J. S. BACH 

- Sonates  et partita pour violon seul de J. S. BACH

- Pièces de viole, de DEMACHY

- Pièces de luth, de Sylvius Léoplold WEISS

 

MUSIQUES OPTIMISTES

- Consort de violes de William BYRD

- Concertos Brandebourgeois de J. S. BACH

MUSIQUES PLUS PROFONDES

- Pièces de clavecin de François et de Louis COUPERIN

- Pièces de viole de DEMACHY

- Pièces de luth, Sylvius Léopold WEISS

- Pièces de clavecin, FROBERGER

- Pièces de clavecin de Jean-Philippe RAMEAU

- Quatuors à cordes de Josph HAYDN

- Sonate et Concerti Grossi d’Arcangelo CORELLI

- Le clavier bien tempéré,  1 et 2. de J. S. BACH (piano ou clavecin)

- Sonates pour piano, de L. Van BEETHOVEN

- Trios à cordes, avec piano forte de Luigi BOCCHERINI

- Trios (avec piano) de MOZART

- Suites et pièces de clavecin (ou piano) de G. F. HAENDEL

- Sonates pour flûte, de G. F. HAENDEL

- Pièces pour guitare de Gaspar SANZ

- Franz Schubert, lieder: An die Musik, Adelaïde etc.

 

MUSIQUES PLUS PASSIONNEES:

Des chansons:

Guy Béart, Isabelle AUBRET, Francis CABREL...

Bien d'autres encore. Ce ne sont que quelques suggestions personnelles. Votre liberté est totale. Evitez, cependant, des  orchestrations trop retentissantes comme les fanfares, grandes formations orchestrales, et instruments à vent. ...  Du moins au début. La musique de chambre et les  instruments à cordes conviennent à merveille.(harpe, violoncelle, guitare...) Un instrument soliste également. En optant pour une musique douce et sereine, profonde et optimiste, les bienfaits seront plus rapides car ils seront plus aisés à intérioriser.                       

 

4. Pendant le visionnagePlusieurs possibilités: si vous contrôlez le visionnage, passez plus rapidement sur les images  qui "ne vous disent rien". Faites durer votre regard sur celles "qui vous parlent". Vous avez le choix de répéter l'opération plusieurs fois et finir par "séjourner" devant deux ou trois tableaux et de terminer par celui qui vous "parle vraiment".

Une analyse réfléchie et concentrée doit permettre de dégager ce qui vous plaît: thème, couleurs, formes, construction, élaboration, lignes, contrastes, dégradés, matière, ombres et lumières, perspective etc. Si rien ne sort de cette première analyse, répétez l'opération. Nous reviendrons plus tard sur les conclusions à en tirer et les effets ressentis. Ils ne seront pas immédiats, mais le principal est aller de l'avant.

....

5. Bien choisir sa musique

en fonction de son état présent:

agitation, angoisse, stress, colère, déception, rancoeur, amertume: si vous êtes en proie à des sentiments violents, rien ne pourra vous apaiser véritablement. Après une promenade au grand air, il vous sera plus facile de revenir à notte sujet.

- Sans se forcer : la contrainte, par nature, ne permet pas de se détendre

- Se sentir détendu, disposé à développer davantage détente et sérénité. Pour ce faire, une musique douce et relaxante sera bénéfique.

- En fonction du but recherché:

Apaisement, joie, calme, sérénité, paix intérieure, confiance en soi,  Il est préférable de procéder par tâtonnement

développer une ouverture. Des musiques inconnues peuvent vous révéler des facettes inconnues de la culture humaine

découvrir le monde de l'art, source de joie. Il est bon de faire preuve de curiosité. 

Confirmer ou formuler son bien-être. si vous êtes joyeux, trouvez une musique sur mesure.

- En fonction de ses goûts: c'est une règle qui ne déçoit jamais.

Ce qui importe, c'est que la musique vous inspire, que vous la trouviez adéquate et que vous vous sentiez détendu(e).


6. Etre accompagné
Au cours de ces séances que vous organiserez, faites preuve de réceptivité. Il ne s'agit pas d'un processus à sens unique. Bien au contraire, les images que vous regarderez et la musique que vous entendrez auront une influence sur votre mental et sur votre corps (voir les commentaires sur les musiques solfeggio). Ne dit-on pas "la musique adoucit les moeurs" ? Ainsi, les fanfares militaires ont pour but d'exalter les sentiments patriotiques, militaires et combatifs, (extériorisation) tandis que la musique sacrée - grégorien en particulier - incite au recueillemeent et à la méditation (intériorisation). Les musiques "intermédiaires" sont plus modérées. Considérez ces musiques comme le souffle d'une personne présente et bienveillante qui vous accompagne. La musique de chambre est plus intime mais certains mouvements sont agités voire tourmentés. Eliminez ce qui vous destabilise.

Façade, facette, face....Nombreuses sont les peintures qui offrent une face ,comme une présence avec laquelle il est possible de discuter ou de se confier, une facette, une façade avec laquelle on peut se protéger ou une armure avec laquelle on peut se défendre.

Nature, cosmos, empathie, adéquation. Voilà des mots réconfortants pour la dépression: il s'agit à la fois de s'ouvrir, s'aventurer, mais d'être prudent. Ces peintures sont traitées comme des amies qu'on a faites siennes, des guides qui peuvent nous aider à cheminer. Nous poiuvons compter sur elles.

Il s'agit de sortir de soi-même et de trouver une force, la force qui saura nous donner de l'élan, de s'ouvrir à un autre monde.

Derrière la peinture, comme derrière un masque, se trouve une personne qui ne cherche pas à se dissimuler, au contraire.

- Je m'approprie peinture et musique. Je deviens l'artiste ou je m'assimile à lui.

- Je m'intéresse à d'autres personnes inconnues que je vais découvrir via peinture et musique.

Je retrouve la confiance en moi. Je peux décider.  Je peux agir. Je ne suis plus un objet du destin.  Je peux choisir. Accepter ou refuser.

- Je recherche une compagnie. Je ne suis plus seul. Derrière le tableau se cache un peintre. Derrière la musique, un musicien. Les sentez-vous? Etes-vous en harmonie avec eux? Avec leur réalisation ? Y a t-il une empathie? Une connivence?

Pourquoi ne pas entamer une conversation?

Je suis émetteur et récepteur à la fois, sans fonctionner en circuit fermé. Tout est ouvert autour de moi et je suis en conquête.

Je me concentre sur la peinture et je m'oublie... Il n'y a que le tableau  et je m'assimile à lui.

 

7. Faire travailler sa capacité d'analyse et son imagination

L'approche superficielle est nécessaire au début, mais elle n'apporte pas grand'chose. Une approche approfondie est nécessaire pour profiter pleinement de ces richesses. Coup de foudre ou non, peu importe !

Il peut paraître plus aisé de se fixer plus profondément sur un seul tableau. A votre guise.

Eveillez vos sens avec la durée. Une observation répétitive et prolongée fait découvrir ou sentir une quantité de choses insoupçonnées. Notre regard est saturé et agressé par trop de publicités, d'éclairages violents et à la fin du compte, nous ne voyons plus rien et  nous ne savons plus regarder. Vidons nos yeux d'abord et regardons ce qui en vaut la peine, ce qui nourrit. Il en est de même pour la musique: faisons et silence et plongeons-nous dans le monde de l'harmonie.

Analysez pour comprendre. Nous ne sommes pas isolés du monde extérieur et nous en subissons le magnétisme de la même façon que le monde qui nous entoure est imprégné par notre présence. Il y a une intéraction perpétuelle entre tous les éléments de l'univers. Ainsi, si vous placez une boîte blanche dans une pièce rose, elle va devenir rose. Ce n'est pas de la magie ! Pourquoi cette peinture me plaît-elle ?  Et cette musique ?

Les couleurs chaudes (jaune, rouge, orange...)vont éveiller en vous des sentiments de joie, d'enthousiasme et d'entrain. Elles ont tendance à vous diriger vers l'extérieur. Les couleurs froides (bleu, rose, vert) vous incitent au recueillement, au calme et à l'intériorité.

A vous de réfléchir sur les diverses techniques picturales (ou musicales). J'ai un penchant pour la couleur orange ou bleue. Je me sens bien en leur présence. Elles m'évoquent... Les lignes courbent me sont agréables car elles sont douces et reposantes... Les tons pastels sont accueillants et non agressifs...

Lors de mes expositions, j'ai eu l'occasion d'observer le comportement des visiteurs. Quasiment la plupart des personnes jettent un regard superficiel, furtif, qui glisse sans pénétrer, sans entrer dans la matière. Ces gens-là ne "voient" rien et oublient vite ce que leurs yeux ont parcouru sans laisser de traces. Rien n'est enregisté ou mémorisé. Ils sont hermétiques. C'est pour cette raison, qu'une éducation et un entraînement sont nécessaires. D'autres personnes, par contre, possèdent une qualité d'attention car elles sont ouvertes sur le monde et se  sont affranchies des barrières, tabous et interdictions en développant leur don de curiosité et de compréhension. Ces personnes sont capables d'emmagasiner une quantité innombrables de données et d'émotions. Elles possèdent une vie intérieure particulièrement riche car leurs sens sont éveillés. 

Vue d'ensemble : appréciez l'unité, l'homogénéité de la composition, du style, des formes et des couleurs. L'équilibre joue un grand rôle dans la qualité du tableau. L'équilibre de l'artiste se ressent, il pénètre en vous. Détail par détail, pas à pas, nous pouvons parcourir un long chemin. Dans notre monde pressé, sachons faire preuve de patience. Ouvrons la porte au silence intérieur, à la sérénité, à la paix de l'âme. Mes soucis ne ne concernent pas et je les mets de côté, je les oublie,

Imaginez car tout n'est pas formulé. Créez des images mentales. Avec les fleurs, imaginez les parfums, avec les instruments, imaginez la musique, avec le feu, imaginez la chaleur etc. Donnez de la vie, faites palpiter ce que votre regard observe.

Familiarisez-vous avec la peinture, entrez dans l'intimité du tableau, identifiez-vous avec ce que vous voyez, pénétrez dans la pensée du peintre, imaginez ses gestes, ses émotions et appropriez-vous de l'oeuvre. Vous avez quitté votre ego et vous vous envolez dans le monde du rêve...

 

8. Contemplation

Oui, avoir un outil pour rêver est important. Il permet de prendre son envol et d'envahir les grands espaces... Plus de tabous, plus de barreaux, plus de limites. Votre pensée est libre, entièrement libre, et peut envahir les espaces incontrôlés et inimaginés. Le cosmos, qui dépasse tout entendement. Vous n'êtes plus un corps, mais l'univers incommensurable, éternel !

 

La laideur abaisse, détruit, n'est que source de malheur... Nous en constatons chaque jour les effets.

Les trois B: dimension mentale, corporelle et spirituelle: la plénitude

Le beau est un confort qui réjouit et détend. Vivre et s'épanouir dans un cadre pur, sain et serein. Quoi de mieux ?

Le bon est agréable au corps et au mental. Habiter son corps et sentir le bien-être

Le bien nous élève spirituellement et nous libère. Respirer à pleins poumons à l'infini.

Les 3 B annoblissent l'Homme. De l'être pusillanime à l'être magnanime. La grandeur véritable de l'homme est de pouvoir se dépasser

 

9. Gestion des émotions et libération

 Oui, avoir un outil pour se libérer est important. Il permet de traverser les frontières et de transcender notre condition humaine

De devenir universels, cosmopolites.

 

En conclusion

Pour se libérer, il faur agir, refuser de soumettre et d'obéir. Les lignes courbes que vous observez sur les tableaux se terminent sur le bord. Faites-les continuer, poursuivez-les selon votre volonté, à votre guise et devenez maître de l'avenir: le monde vous appartient. Sortez des limites du cadre et partez pour l'infini. C'est vous qui décidez.

L'introspection est essentielle, le beau est contagieux: il faut quittter le monde de la douleur et de la spuffrance - cela ne tient qu'à vous - pour habiter le monde du bonheur ou de la paix.

Il faut être fort et  invulnérable et miser sur le solide et le confort. Facile à dire car vous en avez les moyens.

S'oublier ,oublier son corps, faire siennes peinture et musique, s'aérer le cerveau.

transcender le beau nous achemine vers le spirituel, vers le divin

où règne la paix du corps et de l'esprit.

En conclusion

Un échec ? Une démarche stérile ? En tout cas, pas inutile, car, à mon avis, ces réflexions permettent de visiter avec un regard neuf et entraîné ce monde éblouissant de la peinture. Et de la musique. Cette exprérience aura, à coupsûr, des répercussions sur notre comportement. Le simple fait de s'ouvrir.

 

10. Si vous êtes déçu; deux possibilités! Arrêter ou persister.

Ne restez jamais sur un échec ! D'abord, est-ce vraiment un échec ? Vous avez visé trop haut ou vous manquez de patience,

Récidivez l'expérience. Les résultats peuvent se manifester plus tardivement.

Trouver sa voie. Mais cela n'est pas de mon ressort.

Essayez de trouver une autre formule, d'adopter une autre démarche.

Il y aura certainement des répercussions.

La peinture ne prétend pas être un remède. C'est un complément.

Des expériences ont été menées auprès de grands malades, psychopathes et personnes en fin de vie: l'écoute d'une musique douce et calme apporte apaisement et les emplit de sérénité. Il en est de même pour la contemplation d'une peinture lumineuse. La présence des arts, même si elle ne guérit pas, a le mérite, du moins, d'apporter soulagement et consolation : la lumière qui se voit sur les visages en est un magnifique témoignage.

Ne pas se sentir isolé.

Savoir utilser la peinturte comme une passerelle qui offre une présence, une compagnie, savoir l'élargir jusqu'à l'humanité.

Savoir décharger son agressivité et trouver un objet de satisfaction; le beau.

Se remplir de paix.

.  

 

Cet article m'inspire...


de la joie
1


de l'encouragement
0


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

Commenter Imprimer

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site et ne servira pas à vous envoyer de publicité. Elle sert uniquement à vous prévenir en cas de réponse. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
@

Souhaitez-vous être tenu informé des réponses apportées à votre commentaire ?

Veuillez résoudre le calcul suivant : 9 - 2 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.

Autres articles de l'artiste Jean-Marc VIVIER

PEINTURE, COULEURS ET RADIATIONS

le - 0 commentaire

                                                                       PEINTURES

                                              COULEURS, RADIATIONS ET REACTIONS A. JEU DE COULEURS

Dans la peinture à l'huile, il existe des natures mortes et paysages les uns chaleureux et les autres plus distants.

Si vous  regardez un paysage africain, vous ressentez la chaleur emmagasinée dans la terre, dans le sol, partout.

Par contre, la contemplation d'un environnement nordique vous communiquera fraîcheur ou froid.

Tout à fait normal, répondez vous. Je ne suis pas contrariant: 

Avant de répondre clairement et sans ambiguité à votre réaction, je voudrais procéder à un cheminement

de réflexion, un itinéraire en compagnie des peintures que vous pouvez observer autour de vous. Les miennes ou d'autres.

Notons la différence entre une personne qui a vu et une personne qui n'a pas vu.  Un monument, un individu, 

un...

Lire cet article

Accéder à tous mes articles