https://www.expositionpeinture.com

Présentation Jean-Gaston Mantel

J’ai entendu parler de Jean-Gaston Mantel par mon frère (plus âgé que moi et qui n'a pas internet) qui l’a eu en tant qu’enseignant de dessin. J’ai donc fait des recherches via internet afin de lui fabriquer un fascicule avec certaines peintures. Pour moi, c’est essentiellement un orientaliste.

Jean-Gaston Mantel (1914-1995) est un peintre français ayant vécu essentiellement au Maroc. JG Mantel regagne le Maroc en 1946 avec sa seconde épouse, après avoir travaillé à Paris comme illustrateur pour différents magazines féminins. Professeur au Lycée Gouraud de Rabat, il s'installe à Salé sur les rives du Bou Regreg puis déménage à Temara au moment de la lutte pour l'indépendance du pays mais il continue de se rendre dans son atelier sur les bords du fleuve, inépuisable source d'inspiration.

http://www.artnet.fr/artistes/jean-gaston-mantel/

Biographie 
Il a étudié la peinture à l’École des Beaux-Arts de Paris. 
En 1936, il obtient le prix de la Société nationale des beaux-arts qui lui permet de séjourner un an au Maroc. Il s’installe à Rabat dans un atelier mis à la disposition des lauréats dans la Kasbah des Oudayas et travaille à Meknès aux côtés de Mattéo Brondy (1866-1944). De retour dans sa ville natale en 1937, il présente son travail et pose sa candidature pour un poste de professeur de dessin au Maroc qu’il obtient à Rabat aux collèges des Orangers. Contraint de regagner la France durant la Deuxième Guerre mondiale, il s’empresse de retourner au Maroc en 1946 et est nommé professeur à Rabat au lycée Gouraud. 
Il est l’auteur de nombreuses affiches pour promouvoir le tourisme marocain et réalise plusieurs diaporamas et panneaux décoratifs : des panneaux longs de plus de dix mètres pour l’hôtel Hilton à Rabat, et des décorations pour le ministère du Tourisme représentant les fêtes marocaines : les danseuses de l’Atlas, les Moussems ou les Haouachs, autant de thèmes qui font partie de ses sujets favoris comme les fantasias et la Kasbah des Oudayas ….
Il séjourna plusieurs fois à Villefranche-sur-Mer et s’y installa à la fin de sa vie ; très belle station de la « Côte d’Azur », entre Nice et Menton, il lui consacra plusieurs de ses œuvres : plage, église etc…  
Surplombant les quartiers, survolant les calèches, ou se postant face aux naseaux des chevaux, c’est dans la perspective inattendue utilisée par Mantel que réside toute l’originalité de son œuvre.