Aller au contenu

Contacter l'artiste

J’ai 57 ans et je vis à Marly (Moselle). L’acrylique est presque toujours le médium de base, puis viennent y fusionner pastel, fusain, crayon, encre de chine, brou de noix, encre acrylique, spray. Besoin vital dans les portraits de ne pas céder à l’apparence visible du visage, et donc d’aller voir dedans, de chercher à s’y introduire : je pars d’une photo et c’est quand je vois la faille ou la fissure dans cette tête que tout peut commencer, que je vais pouvoir y entrer. Mais ça peut aussi être l’inverse, c’est ce qu’il y a dans cette tête qui va pouvoir en sortir et me provoquer. Peindre est quelque chose de très clinique et chirurgical parce que je cherche comme à greffer sur ce visage de départ ce que je ne pouvais voir avant. J'ai besoin de triturer, de gratter la matière, de tamponner et compresser, de pulvériser pour retirer, détourner et faire revenir les marques, de recomposer le portrait. Toutefois mon patient n’est pas un malade,...

Texte complet

Pays : FR France

Téléphone : afficher

Afficher en diaporama Suivre cette galerie Soutenir cet artiste

 Technique utilisée :

"transit asylum"

"M-parole"

"incognito"

"lost in cyclades"

"resilientia"

"charbon pierre"

"LinSeul"

"bourlingué"

"P-S: Dora"

"stone biopsie"

"De Profondis"

"soliloques"

"antanimal"

"homme parmi les hommes"

"extatis-05"

"spleen persona"

"à l'origine"

"tous les soirs sans fins"

"harmoloDia"

"entités"

"abyme"

"pétrifica"

"de boue"

"Patientiae"

"ecce life creaturi"