Aller au contenu

Retour à la galerie

Commentaires (0)

Catégorie : Citations

Nombre de consultations : 40

Publié le

Signaler cet article

Philippe Pasqua  /  Francis Bacon  /  Olivier de Sagazan

          

Même si ce n'est pas visuellement moi qui suis sur le tableau, ça reste un autoportrait parce que c'est quand même moi qui l'ai peint. Chaque fois que je peins quelqu'un, je ne vais pas chercher à ce que cela lui ressemble, je m'en fous que le tableau ressemble à la personne. C'est plus fort que ça. Je vais essayer d'y mettre ce que justement on n'y voit pas, ce que les gens ne voient pas. Et même sans connaître la personne, ni son vécu, ni rien du tout. Je vais essayer d'aller chercher consciemment et inconsciemment, il y a de tout là-dedans, quelque chose qui va au-delà de l'image visuelle. C'est faire ressortir quelque chose que l'on ne peut pas voir à l'œil nu quelque part.

Philippe Pasqua (Autoportrait / Séguier)

 

Vous savez dans mon cas – et plus je vieillis, plus il en est ainsi – toute peinture est accident. Aussi je vois d’avance la chose dans mon esprit, je la vois d’avance, et pourtant je ne la réalise presque jamais comme je la prévois. Elle est transformée du fait même qu’il y a peinture.

Francis Bacon (L’art de l’impossible, tome 1)

Je ne vais jamais là où je pensais, car à chaque fois la créature en devenir me propose de nouveaux chemins que j’accepte d’autant plus volontiers que je demande avant tout à être surpris. La création est à ce prix que l’on veut voir émerger quelque chose qui nous surprenne : l’accident disait Bacon, la petite sensation disait Cézanne.
Le couple artiste et son œuvre me fait penser à une cellule en division, il ne forme qu’un organisme, mais à terme ils vont se séparer ; c’est pourquoi l’artiste ne quitte pas son œuvre avant de lui avoir prodigué toutes les défenses immunitaires nécessaires, une belle membrane, une forme équilibrée pour devenir un être stable et actif au sens viral du terme, car ce que l’on demande à son œuvre, c’est, une fois lâchée dans la nature, de pouvoir infecter d’autres systèmes nerveux, bouleverser d’autres sensibilités.

Olivier de Sagazan (interviewé par JeanLuc Mahé)

Commenter Imprimer

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

Votre adresse e-mail ne sera pas visible sur le site et ne servira pas à vous envoyer de publicité. Elle sert uniquement à vous prévenir en cas de réponse. Votre adresse e-mail restera confidentielle.
@

Souhaitez-vous être tenu informé des réponses apportées à votre commentaire ?

Veuillez résoudre le calcul suivant : 15 - 8 = ?
Vous pouvez vous aider de la calculatrice ci-contre.