Aller au contenu

Support, réglable en hauteur, sur lequel les peintres posent un tableau en cours d'exécution. Support fixe ou mobile destiné à l'entreposage vertical ou horizontal de matériaux, à soutenir l'ouvrage auquel on travaille.

www.larousse.fr/dictionnaires/francais/chevalet/15181

Votre premier outil de travail

Le chevalet est sans aucun doute l'un des éléments les plus importants pour un artiste-peintre. Il en existe une multitude, mais tous ont la même fonction. Vous permettre de réaliser vos toiles le plus confortablement possible. Qu'ils soient montés sur trépieds avec inclinaison ajustable, ou un chevalet d'atelier monté sur un grand socle déplaçable, l'objectif et de vous permettre de créer votre tableau avec un support stable pour votre toile.

Traditionnellement, on préfèrera le chevalet en bois, classique, que même les plus grands maitres ont utilisé. Mais il est possible aujourd'hui de se procurer des chevalets plus pratique et peut-être plus adapté à certains de votre travail. Vous pouvez opter pour un chevalet en plastique, en métal ou même en carton, mais ils n'auront pas la même qualité que ce bon vieux chevalet de bois.

Quelle taille sera idéale pour mon chevalet ?

Cela dépend de l'utilité que vous en avez. Si vous êtes plutôt du genre à peindre de petites toiles, un chevalet de table sera parfait. Il ne sera pas encombrant et vous permettra même de le transporter durant vos déplacements. Il n'est souvent pas possible de transporter son chevalet d'atelier sur un lieu de vacances, mais celui-ci fera votre bonheur. Il pourra également servir à exposer des œuvres.

Si vous avez pour habitude de travailler vos tableaux toujours dans le même lieu, le chevalet d'atelier sera plus adapté. Il vous permettra d'y ranger votre matériel et pourra être réglable plus précisément en fonction de votre position. Il est parfait pour peindre de grands oeuvres et grâce aux réglages de la hauteur et de l'inclinaison, vous aurez accès à la moindre parcelle de votre toile pour ne pas négliger chaque détail.

Quel socle sera le plus stable pour mon chevalet ?

Le chevalet à trépied est probablement le plus répandu, il a fait ses preuves au fil du temps et est un incontournable. Mais il existe des alternatives, pas forcément plus intéressantes. Vous pouvez opter pour les pieds télescopiques, peut-être moins stable en intérieur, mais très utile à l'extérieur, dans la nature. Les pieds à roulette, qui vous permettre d'ajuste votre toile en fonction, par exemple, de la lumière du soleil dans votre maison.

Le cadre du chevalet, c'est important ?

Cadre en H, cadre en V ou en triangle, cela n'aura pas d'importance. Assurez-vous simplement que votre toile est stable et que le chevalet convient à vos peintures. Le cadre peut-être parfois esthétique, plus que pratique. Préférez peut-être un cadre rectangulaire si vous n'êtes pas sur, ou un cadre plein, si vous faites du dessin.

Sinon, vous pouvez toujours essayer la table de dessin, qui pourra servir occasionnellement de chevalet, si vous pratiquez aussi le dessin, ou la peinture au crayon.

Les peintures d'extérieur, pour de nouvelles perspectives

Beaucoup d'artistes-peintres préfèrent travailler en extérieur. La lumière naturelle n'est définitivement pas la même que la lumière artificielle. La nature, si somptueuse offre des paysages toujours plus intéressante à peindre sous un beau soleil. Dans ce cas, la boîte-chevalet sera votre outil préféré.

Il permet de ranger tous vos accessoires, pinceaux, crayons, peintures, et autres palettes, et se replie pour devenir une simple mallette. Ce chevalet sera transportable partout où vous irez. Votre matériel sera à votre portée, chaque fois que vous aurez envie de peindre une toile, quel que soit l'endroit où vos yeux se poseront.

Découvrez également les peintures de nos artistes-peintres VIP